Perte auditive neurosensorielle - quel type de maladie, quelles causes? Description, symptômes et prévention de la perte auditive neurosensorielle

Mémoire humaine

La surdité neurosensorielle est la détérioration ou la perte de l'audition causée par une violation des fonctions de l'oreille interne ou du nerf pré-col. À un stade facile de la perte auditive, le seuil d'audition est supérieur à la norme pour 30-40 dB, pour un stade lourd - à 60-70 dB. Une augmentation du seuil d'audibilité à 90 dB est appelée surdité.

Perte auditive neurosensorielle - Causes

La cause principale de la perte auditive neurosensorielle est un défaut dans l'organe en spirale cheveux (épithéliale sensorielle) dans les cellules de l'oreille interne. Parfois, la perte auditive peut aussi être causée par une perturbation du centre auditif du cerveau, ou la détérioration de la conductivité nerveuse vestibulocochlear. Les données anatomopathologiques peuvent être acquises, à savoir, développer un traumatisme craniocérébral, les maladies infectieuses ou de l'ouïe surcharge de travail, et peut être congénitale.

La cause de la dysfonction congénitale de l'appareil auditif peut servir de mère transféré forte infection (méningite, infection à cytomégalovirus, la varicelle, les oreillons, la rougeole et la grippe).

En outre, il existe des cas de perte auditive neurosensorielle héréditaire. Le gène responsable de cette pathologie est hérité par le type récessif, donc la perte auditive neurosensorielle héréditaire est plus fréquente dans les mariages connexes.

Perte auditive neurosensorielle - Symptômes

La perte auditive neurosensorielle est caractérisée par une déficience auditive. La détérioration peut se produire graduellement, mais il y a souvent une perte soudaine de l'ouïe. Dans certains cas, une déficience auditive peut être accompagnée de bruit ou de douleur dans les oreilles. En outre, sous diverses formes de la maladie, la perte auditive peut être associée à des sons promiscuité sexuelle, à savoir, en dépit du fait que le patient peut encore entendre les sons qu'il ne pouvait pas les identifier, incapables de reconnaître la parole humaine. Très souvent, la surdité neurosensorielle s'accompagne de certains troubles vestibulaires, tels que vertiges, nausées et vomissements.

Perte auditive neurosensorielle - Diagnostic

Le diagnostic de perte auditive neurosensorielle peut être posé par un médecin ORL sur la base des résultats d'un test auditif. Habituellement, des études sur les systèmes de son et de réception sonore sont effectuées à l'aide d'un diapason et l'enregistrement d'un audiogramme à seuil de tonalité. Dans certains cas, pour une détermination plus précise du type de perte auditive, l'audiométrie est utilisée dans la gamme de fréquences sur 8 000 Hz.

Le diagnostic différentiel doit être effectué avec une perte auditive conductrice, qui est causée par des troubles de l'oreille moyenne et de la membrane tympanique.

Perte auditive neurosensorielle - Types de maladie

Il existe deux types principaux de surdité neurosensorielle - congénitale et acquise. Dans le même temps, il existe une classification de cette maladie en fonction du degré de perte auditive. Conformément à cette classification, les degrés de surdité 4 sont attribués:

  • le premier degré - élever le seuil d'audibilité à 26-40 dB;
  • deuxième degré - jusqu'à 41-55 dB;
  • troisième degré - jusqu'à 56-70 dB;
  • le quatrième degré va jusqu'à 71-90 dB.

Selon cette classification, l'augmentation du seuil auditif à plus de 90 dB est une surdité.

Il y a aussi une séparation de la perte auditive neurosensorielle dans un développement soudain (développement en quelques heures), aigu (développement pendant plusieurs jours) et chronique (développement progressif à long terme).

Perte auditive neurosensorielle - Actions du patient

Lors de la détection des symptômes de perte auditive neurosensorielle, à savoir une détérioration aiguë ou progressive de l'audition accompagnée de vertiges ou de nausées, il est recommandé de consulter un spécialiste et de subir un test auditif complet.

Perte auditive neurosensorielle - Traitement

Le traitement de la perte auditive neurosensorielle est effectué dans un hôpital spécialisé. Le schéma et la durée du traitement sont déterminés individuellement pour chaque patient. Cependant, en règle générale, la commune pour tous les régimes de traitement est l'utilisation de médicaments qui améliorent l'approvisionnement en sang à l'oreille interne. Ce sont des médicaments tels que la pentoxifylline, la vinpocétine ou la cérébrolysine.

Aussi dans le traitement de cette maladie sont largement utilisés toutes sortes de méthodes non pharmacologiques - l'acupuncture, la laseropuncture et l'oxygénation hyperbare.

En outre, la méthode de stimulation électrique du nerf auditif au moyen de l'implantation d'une électrode spéciale dans la cochlée est de plus en plus répandue.

Perte auditive neurosensorielle - Complications

Le manque de traitement avec une perte auditive neurosensorielle peut entraîner une perte auditive irréversible et, par conséquent, une surdité complète.

Perte auditive neurosensorielle - Prévention

En tant que prophylaxie de la perte auditive neurosensorielle, il est recommandé de ne pas être exposé à une exposition prolongée au bruit artificiel à volume élevé, d'éviter un surmenage auditif et des dommages mécaniques aux oreilles et à la tête. Étant donné que très souvent la cause du développement de la perte auditive sont des complications d'infections virales, il est recommandé de ne pas courir et en temps opportun pour traiter la maladie primaire. Il est également recommandé d'éviter l'utilisation à long terme de médicaments à forte ototoxicité.